Si tu écoutes tout, je m’en vais.

 

Quelques nouvelles.

 

Caliopen avance, à son rythme, certe assez lent (pour des raisons multiples tenant à la fois au manque initial de développeurs et à la volonté de prendre le temps de définir une UI / UX répondant à des besoins réels plutôt qu’à des idées préconçues), mais néanmoins sans pause notable, la petite video ci-après en est la preuve tangible.

 

Nous espérions pouvoir proposer une version alpha fin mai 2015, qui fournirait les bases du code et un plugin d’email. Nous n’y sommes pas arrivés. Plutôt que de repousser sa sortie de mois en mois, nous préférons ne plus annoncer de date et vous demander d’attendre la fin de l’année 2015 pour en voir d’avantage.

 

Néanmoins le projet va plutôt bien, et commence à se poser la question de créer la ou les structures légales qui permettront à terme sa diffusion et sa perennité. Il s’agira probablement d’une association à but non lucratif, d’une part, chargée du développement logiciel, de la diffusion des patches de sécurité, et de gérer le futur réseau “intra-caliopen” (et donc de labelliser les utilisateurs qui voudront y participer), et d’une structure commerciale de l’autre, qui pourra financer une des premières instances de Caliopen, gérer la phase d’une beta publique, et assurer l’avenir de l’association en cherchant un modèle économique viable.

 

Caliopen, quoi qu’il nous en coûte, est un projet français. Nous avons échoué, à ce stade, à impliquer assez largement la communauté du logiciel libre en dehors de ce territoire pour en faire un projet de plus grande envergure. Ça viendra mais, en attendant, le vote de la loi sur le Renseignement en France pose question: est-il sage de faire reposer l’avenir d’un logiciel qui veut redonner le gout de la vie privée à ses utilisateurs sur des structures dépendant d’un État capable de voter de telles lois ?

 

Quel que soit l’avenir du texte après son passage devant le Conseil Constitutionnel, il nous semble impossible de garantir aux futurs utilisateurs une réelle confidentialité de leurs données si Caliopen devait dépendre, de près ou de loin, d’un pays dont les représentants ont voté l’installation de “boites noires” chez les opérateurs et hébergeurs.

 

La décision du futur pays hôte n’est pas définitive (de nombreux pays proches semblent vouloir aller dans la meme direction), néanmoins à ce stade il est fortement question de créer des structures de droit luxembourgeois (pas pour des raisons fiscales mais pour des questions de langue et de proximité, et surtout pour garantir la non-ingérence de l’état dans les informations confidentielles qu’auront à gérer tant la future association que la structure qui commercialisera un des premiers services basés sur Caliopen).. Ce qui est certain, en revanche, c’est que nous ne créerons pas d’entité relevant du droit français dans un cadre aussi sensible que celui de la vie privée.

 

En attendant de nouvelles informations le plus vite (haha) possible, voici, en vidéo, ce que donne le code actuel. Les peintures ne sont pas encore finies, mais regardez: celles que nous avons choisies sont fort belles.

 

Timeline, options highlighted.
Timeline, options highlighted (Dark theme).
Opened thread.
Opened thread (Dark theme).
Smartphone layout.
Smartphone layout (Dark theme).
Contact opened.
Contact opened (Dark theme).

 

Et si vous voulez en savoir plus, nous présenterons, aux JRES de Montpellier en décembre, ce que sera la future gestion des clés de chiffrement dans Caliopen, et serons sans doute présents d’ici là dans d’autres cycles de conférences dont nous vous tiendrons informés.

4 Réponses à “Si tu écoutes tout, je m’en vais.”

  1. Nëru,

    Bonjour. Vous manquez de dev, je peux peut être vous aider avec mes maigres talents (php, javascript, html, css, sql). En tout cas si il y a un quelconque moyen de soutenir ce superbe projet, n’hésitez pas =)

Laisser une réponse